Le thym, toux, infections pulmonaires et spasmes intestinaux

Le thym est excellent pour lutter contre les toux, les infections pulmonaires mais également pour lutter contre les troubles intestinaux. Le point sur cette plante :

Description et histoire :

Le thym est une plante commune dans toute l’Europe, mais préférant les zones rocailleuses et arides du pourtour méditerranéen. C’est également une plante que l’on trouve couramment dans les jardins, dans ce cas le thym pousse souvent sous forme d’arbuste, atteignant jusqu’à trente centimètres de hauteur.
Le thym, en brulant, dégage une odeur agréable, c’est ce fait qui est à l’origine de son nom, en grec, le mot thumon signifie « offrandes » et « parfum ». C’est également ce fait qui en fait un ingrédient apprécié lors des barbecues et autres grillades.

Les actifs du thym :

Les actifs du thym se trouvent concentrés dans la sommité fleurie de la plante (haut de tige et fleurs). Parmi les actifs, on trouve des flavonoïdes, des résines, et, surtout, une huile essentielle riche en thymol et en carvacrol; c’est cette huile qui rend le thym utile en phytothérapie.

Les effets et applications du thym :

Le thym est traditionnellement utilisé pour soulager les symptômes liés aux quintes de toux (notamment sur les toux sèches), mais il a également comme effet de diminuer les sécrétions nasales.
L’action antiseptique du thym est également fort utile dans le traitement des diarrhées mais également dans la diminution des symptômes de bouche, tels que la mauvaise haleine, plaque dentaires, gingivites et autres aphtes. C’est d’ailleurs l’une des plantes utilisées dans la constitution des sirops rince-bouche dont vous voyez régulièrement les publicités à la télévision.

Associations courantes avec d’autres plantes :

  • thym + propolis : traitement et soulagement des rhumes et rhinites. Cette association est également bien indiquée en cas d’aphonie (perte de voix).
  • thym + charbon végétal : lutte contre les ballonnements et contre l’aérophagie.
  • thym + propolis + échinacée : cette association est traditionnellement utilisée pour lutter contre la récidive de l’herpès.
  • thym + menthe + eucalyptus : traitement d’appoint des problèmes de la mauvaise haleine, des gingivites, de la plaque dentaire, des aphtes.

Le miel de thym :

Le miel de thym est un excellent cicatrisant, valable aussi bien sur les petites plaies que sur des plaies plus difficiles à soigner (plaies infectées par exemple). Il agit aussi pour diminuer accélérer le blanchiment et rendre les cicatrices moins visibles (plaies d’acné par exemple).
Pour plus d’informations, je vous invite à consulter l’article dédié au miel de thym.

Sous quelles formes trouve t on le thym ?

On trouvez couramment le thym sous forme de gélules et de comprimés (pour usages internes), sous forme d’extrait aqueux (usages internes et gargarismes) et sous forme d’huile essentielle (cette présentation fera l’objet d’un article dédié, l’usage des huiles essentielles étant plus « pointu » que les compléments alimentaires).

Vous aimez ? Alors partagez !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *