Le radis noir, pour les troubles hépatiques et biliaires

Parlons aujourd’hui du radis noir, une plante qui se veut amie du foie et de la vésicule biliaire.

Description et histoire :

Déjà cultivé au temps des pharaons en Égypte, le radis noir est autant apprécié pour ses qualités gustatives que pour ses qualités sur la santé. Facile à cultiver, sa culture est possible dans toutes les régions tempérées de la planète. C’est un cousin des radis rouges et du daïkon japonais, tous présentent des effets positifs sur la santé, mais c’est avec le radis noir que les effets sont les plus importants.

Les actifs du radis noir :

Le jus du radis noir contient des composés soufrés, ce sont eux qui constituent les actifs de cette plante.

Les effets du radis noir :

Le jus de radis noir exerce plusieurs actions sur le corps, les plus intéressantes sont celles liées à la digestion et celles liées au foie et à la vésicule biliaire :
– Amélioration de la digestion : en stimulant les mouvements péristaltiques de l’intestin, le jus de radis noir accélère la transit intestinal et l’évacuation des déchets de la digestion.
– Le radis noir est un excellent stimulant du foie, favorisant ainsi son travail de filtrage et l’élimination des déchets de l’organisme, notamment des produits chimiques auxquels l’organisme aurait pu être soumis.
– Stimulation de la vésicule biliaire : par cette stimulation, l’évacuation de la bile est favorisée, contribuant aussi à la détoxification de l’organisme. Du fait de cette stimulation, la consommation de radis noir est déconseillée chez les personnes souffrant de calculs et autres obstructions des voies biliaires.

Les effets combinés sur le système digestif, le foie, la vésicule biliaire, rendent le jus de radis noir utile pour soulager les symptômes tels que : digestion difficile, troubles hépatiques, crise de foie, migraines d’origine hépatique.

Associations courantes avec d’autres plantes :

Le jus radis noir peut être consommé seul, mais aussi combiné avec d’autres plantes. Parmi les associations courantes, on peut rencontrer :

  • radis noir + artichaut : c’est souvent l’association de base lorsque l’on souhaite effectuer une cure DETOX (par exemple pour se remettre en forme au retour des beaux jours). Cette association est également efficace dans les cas de crise de foie et de jaunisse.
  • radis noir + chardon marie : soulagement des hépatites et jaunisses.
  • radis noir + fumeterre : amélioration des cas d’insuffisance biliaire.

Sous quelles formes trouve t on le jus de radis noir ?

On trouve le jus de radis noir sous forme d’ampoules, pur ou en mélange, mais également sous forme de comprimés, souvent associé à d’autres plantes.

Vous aimez ? Alors partagez !

 

Un commentaire pour “Le radis noir, pour les troubles hépatiques et biliaires

  1. Je fais des cures de radis noir 2 fois par an sous forme d’ampoules sur 20 jours, je ne sais pas le côté placebo et réel du produit mais il est vrai que je me sens mieux, mais voilà il ne faut pas en prendre tout le temps ou bien frais une fois par semaine alors il faut le manger comme quelque chose qu’on grignote, on le coupe dans sa largeur en plusieurs morceaux (on ne peut pas en manger beaucoup à la fois) . On pèle le morceau choisi, on le rince rapidement puis on le découpe sous forme de frite et on le grignote en le mouillant dans une copelle d’huile d’olive puis une de gros sel, voilà car on ne parle pas beaucoup du radis noir frais, juste il faut qu’il soit ferme pas mou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *