Ail – Un ami pour votre sang

L’ail est couramment utilisé en cuisine traditionnelle, mais c’est également une plante très utile dans le cadre de la phytothérapie et de la santé par les plantes.

Description et histoire :

Si l’ail a été gravé en haut des pyramides de Gizeh sur ordre de Kheops, ça n’est certainement pas sans raison. Cette plante originaire d’Asie centrale est connue depuis l’antiquité pour ses vertus bienfaisantes, notamment pour protéger les populations contre les épidémies.

 

Les actifs de l’ail :

Les substances actives de l’ail sont des substances de nature soufrées, l’alliine et l’ajoène. Ces sont ces substances qui sont également à l’origine de l’haleine forte que l’on a parfois après avoir consommé de l’ail. Il existe des moyens de se prémunir contre cette mauvaise haleine, par exemple en consommant l’ail sous forme de comprimés pelliculés.

 

Les effets de l’ail :

Les principaux effets de l’ail sont une diminution de l’agrégation plaquettaire et une augmentation sensible de l’activité fibrinolyque.
Ces deux effets conjugués permettent d’utiliser l’ail avec succès dans les troubles de type thrombotiques. L’ail exerce également une activité hypolémiante et hypocholestériolante, ce qui le rend utile dans la prévention des troubles cardio-vasculaires, notamment prévention de l’infarctus, des artérites et en diminution de l’hypertension légère.

On peut également noter les vertus antifongiques de la poudre d’ail qui en font un excellent désinfectant intestinal.

 

Associations courantes avec d’autres plantes :

  • ail + chrysantellum : prévention et soulagement des artérites
  • ail + lécithine de soja + huile de saumon ou de lin : prévention de l’athérosclérose
  • ail + vigne rouge : mauvaise fluidité sanguine, prévention des risques de phlébite
  • ail + olivier : diminution de l’hypertension légère, prévention de l’hypertension

 

Sous quelles formes trouve t on l’ ail ?

L’ail peut se consommer tel quel, mais attention à la mauvaise haleine ! Il est également possible de le trouver sous forme de gélules ou de comprimés enrobés. Sous forme de comprimé, on évite l’effet « mauvais haleine ».

Vous aimez ? Alors partagez !