Varices

Avoir des varices est une maladie veineuse courante en France (on estime que 75% de la population y sera confrontée à un moment ou un autre de sa vie). Le point sur sur la maladie, sa prévention, ses traitements :

Qu’est ce qu’une varice ?

Varices et varicosités Nos veines comportent des valvules qui permettent d’empêcher le sang de revenir en arrière. Parfois, l’écoulement unidirectionnel du sang n’est plus assuré (par exemple si les valvules ne fonctionnent plus correctement). Il se produit alors une accumulation de sang qui finit par déformer la veine.
Une varice correspond à une veine déformée dont le diamètre atteint plus de 3 mm.

 

Les causes des varices :

Le principal facteur d’apparition des varices est l’hérédité; plus il y a de cas de varices dans une famille, plus il y a de chances que la génération suivante ait des varices.
Il existe d’autres facteurs favorisants l’apparition des varices : les hormones (notamment chez la femme enceinte), mais aussi la position statique sans bouger (valable aussi bien pour la position assise que pour la position debout), l’obésité, la constipation, l’exposition à la chaleur.
Les varices ne sont pas toujours visibles, mais sont caractérisées par les symptômes suivants : démangeaisons, œdème (gonflements des jambes), sensations de jambes lourdes et fatiguées.

 

La prévention :

La prévention passe par une bonne hygiène de vie : garder un poids raisonnable, pratiquer des exercices physiques de manière régulière, éviter de s’exposer à trop de chaleur. Il convient aussi d’éviter de porter des vêtement moulants qui compressent les membres.
La natation constitue une bonne activité de prévention des varices, elle s’exerce le plus souvent à l’horizontal, ce qui limite la pression sur les vaisseaux des jambes. Dans une moindre mesure la marche, ainsi que toute activité sans coups brusques, constituent des activités utiles en prévention.
Il est également possible d’agir en prévention grâce aux plantes qui exercent une activité veinotonique, telles que la vigne rouge,  le fragon, le cyprès, l’hamamélis et le marronnier d’Inde. Dans une moindre mesure, les plantes agissant sur l’hypertension limitent également les risques d’apparition de varices (dans cette catégorie, on peut citer l’ail).

 

Les complications et évolutions :

Les varices, si elles ne sont pas soignées correctement peuvent évoluer vers les maladies suivantes :

  • phlébite ou thrombose veineuse profonde : un caillot se forme dans une veine. Il y a des risques pour que ce caillot se déplace dans le corps (il « migre ») et provoque d’autres complications (accident vasculaire cérébral, atteinte des poumons par une embolie pulmonaire).
  • hémorragie : la paroi de la veine éclate, provoquant une plaie et un saignement.
  • ulcère veineux : par manque d’afflux sanguin, une zone de tissus finit par se nécroser (pourrir) et un trou se forme. un ulcère veineux est difficile et long à soigner.

 

Les traitements :

Suppression des symptômes :

Il est possible, grâce aux veinotoniques, de limiter, voir de supprimer les symptômes des varices. Les plantes adaptées sont les mêmes que celles à utiliser en prévention : la vigne rouge,  le fragon, le cyprès, l’hamamélis et le marronnier d’Inde

Les bas de contention :

En appliquant une pression continue sur les varices, les bas de contention empêchent l’évolution de la maladie. La pression continue aussi à maintenir un flux sanguin constant dans les mollets, ce qui empêche l’apparition de nouvelles varices.
Les principaux inconvénients des bas de contention sont la gêne articulaire, voire même des douleurs, ainsi que l’inconfort qu’ils provoquent en cas de chaleur.

Le stripping :

Le plus souvent, c’est la veine saphène qui est touchée par les varices. Le stripping consiste à retirer cette veine. Le chirurgien pratique des incisions en bas et en haut du mollet puis, à l’aide d’une tige, retourne la veine par l’intérieur (comme on plierai le doigt d’un gant par l’intérieur), afin de pouvoir la supprimer sans qu’il y ait de grande cicatrice. L’inconvénient majeur de cette opération est que la veine saphène, même abimée, est utilisée pour les pontages coronariens. Du coup, ce type de traitement n’est plus possible.

La cure CHIVA :

Effectuée sous anesthésie locale, la cure CHIVA consiste à corriger un par un les flux sanguins anormaux présents dans la jambe. Pour corriger un flux, le chirurgien pratique de petites incisions, puis effectue une ligature de la veine à l’endroit du problème de flux.
C’est une chirurgie légère qui permet un retour rapide au domicile (chirurgie ambulatoire).

Ponction des veines :

C’est une technique qui consiste à détruire une veine, par laser, vapeur d’eau, sclérose, ondes radio… C’est une technique légère qui donne de bons résultats, et permet souvent de se passer d’arrêt de travail.
Une nouvelle technique dérivée de la ponction consiste à bloquer les veines avec de la mousse fibrosante. L’intervention se déroule en cabinet et est très efficace (généralement aucun arrêt de travail).

Vous aimez ? Alors partagez !

 

3 commentaires pour “Varices

  1. Bonjour,
    Mon mari a eu un ulcère sur le pied il y a 1 an, et a du mal à cicatriser.
    Nous en sommes a mettre pansement sec et vaseline sur le tour de la plaie mais cela fragilisé beaucoup la peau.
    Il a une mauvaise circulation du sang, et est toute la journée debout.
    Le miel de thym serait-il LA solution?
    Que peut on faire pour que ça cicatrise rapidement?????
    Merci

    • Bonjour Marie,

      Je pense que le meilleur moyen de savoir si le miel de thym est adapté, c’est d’essayer pendant quelques jours. Quand on voit ce que le miel de thym est capable de faire, cela peut valoir le cout.

      Bonne journée,

      gg

    • Ma mère a eu ce même problème d’ulcère variqueux;après plus de 2 ans de soins antibiotiques ,la plaie ne faisait que s’agrandir J’ai refusé l’échec et ai consulté un médecin homéopathe,qui lui a fait un prélèvement pour un vaccin fabriqué en labo (avec son microbe) qu’elle prenait sous forme de granules: miracle au bout de 2 semaines la plaie avait régressé de façon spectaculaire.
      Puis elle lui a fait des séances de laser sur la plaie qui a COMPLETEMENT disparu.
      Je vous souhaite de trouver le bon médecin qui connaît cette thérapie sûre et simple.Bon courage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *