L’arthrose et ses traitements

Qu’elle soit de la hanche, du cou, de l’épaule … , l’arthrose touche aujourd’hui énormément de monde, surtout dans les populations âgées, mais pas uniquement, les jeunes sont aussi concernés.L’arthrose se caractérise par une dégradation des cartilages situés au niveau des articulations, elle provoque une inflammation des zones articulaires, c’est cette inflammation qui est la cause des douleurs ressenties plus ou moins intensément selon les personnes, mais aussi selon les variations du temps. La douleur s’accompagne généralement d’une perte de mobilité des articulations touchées. L’arthrose est parfois accompagnée d’une décalcification, généralement chez les femmes, surtout après la ménopause. D’autres fois l’arthrose cause l’apparition de calcifications appelées becs de perroquet.

 

Quelques variantes de l’arthrose, parmi les variantes les plus souvent rencontrées :

  • L’arthrose du cou, également désignée sous le terme d’arthrose cervicale : cette variante est très souvent présente chez les personnes âgées de plus de 50 ans, mais également de plus en plus répandue chez les jeunes qui passent beaucoup de temps devant leur ordinateur, en position immobile, la tête penchée vers le bas. Elle se caractérise par une usure des cartilages des vertèbres cervicales, et provoque maux de tête, migraines, douleurs dans le cou et les épaules.
  • L’arthrose du genou : cette variante apparait souvent chez les hommes et les femmes qui souffrent d’un surpoids, mais aussi chez les personnes aux jambes arquées. Elle se caractérise par une perte de mobilité du genou, associée à une vive douleur.
  • L’arthrose de la hanche : tout comme l’arthrose du genou, elle apparait plus souvent chez les personnes souffrant d’un surpoids. Elle se caractérise par des difficultés à lever la jambe, et des douleurs au niveau de la hanche.
  • L’arthrose de l’épaule : elle passe souvent inaperçue pendant les premiers temps de sa présence, car elle se situe à une articulation qui subit moins d’efforts que la hanche ou le genou. Tous comme les autres variantes d’arthrose elle produit des douleurs, des craquements (sub-luxations à répétition), voire même des blocages de l’épaule.
  • L’arthrose du pied : elle se caractérise par une déformation douloureuse du pied, souvent avec une apparition d’excroissances osseuses (becs de perroquet). Il semble que les anciens sportifs (footballers par exemple) soient plus touchés que le reste de la population.
  • L’arthrose des mains et des doigts : elle se caractérise par une déformation des mains et des doigts, déformation qui n’est pas toujours douloureuse. Les femmes de plus de 50 ans semblent plus souvent atteintes que le reste de la population.

 

Les traitements allopathiques :

Il n’est pas possible de guérir l’arthrose, mais il est possible de ralentir son évolution et de soulager les douleurs qu’elle provoque. Les traitements allopathiques consistent en général en des anti-douleurs et des anti-inflammatoires. Dans certains cas, il est possible d’effectuer une infiltration, mais l’effet de l’infiltration n’est que temporaire (quelques semaines à quelques mois), et il n’est pas possible de répéter l’infiltration de manière régulière.

 

Les traitements chirurgicaux :

Le traitement chirurgical de l’arthrose n’est considéré qu’en dernier recours. Il consiste en la mise en place d’une prothèse à la place de l’articulation concernée. C’est un traitement cher mais efficace. Il ne bloque pas l’évolution de la maladie dans le reste du corps. Dans le cas d’apparition de becs de perroquet, la chirurgie constitue le seul moyen de les traiter, sans pour autant en bloquer une éventuelle nouvelle apparition.

 

Les traitements à base de plantes, phytothérapie :

Les traitements par les plantes (phytothérapie ou compléments alimentaires) permet de soulager les douleurs, redonner de la souplesse aux articulations touchées, de limiter la décalcification. les principales substances utilisées sont l’harpagophytum grâce à son effet anti-inflammatoire naturel, le bambou et le cassis permettent de redonner de la souplesse aux articulations, la prêle et l’ortie permet de limiter la décalcification. On trouve aussi couramment, dans les compléments alimentaires, l’utilisation de cartilage de requin.

 

La prévention :

Dans le cas de l’arthrose, la prévention joue un rôle important :

  • Il convient de pratiquer une activité physique régulière telle que la marche ou la natation; cette activité va permette de maintenir la souplesse des articulation.
  • Le surpoids est un des facteurs courants survenant dans l’apparition de l’arthrose, il est assez facile de corriger ce facteur.
  • Une alimentation équilibrée permettra de limiter au maximum la décalcification.
  • Dans le cadre d’un emploi avec position immobile prolongée, pratiquer régulièrement des mouvements de soulagement, afin d’éviter des efforts répétés sur les mêmes articulations.

Vous aimez ? Alors partagez !